Logo Ouf

Plateformes de freelance : une véritable source de missions pour les indépendants !

Publié le
13/3/2023
Mis à jour le
13/3/2023
Illustration de l'articleIllustration croixCercle Illustration

Synonyme de flexibilité et d’indépendance, le freelancing séduit de plus en plus d’actifs. Décider soi-même du lieu de son travail et choisir ses horaires convainquent. Pour obtenir des missions, les freelances ont recours à différentes techniques comme la prospection, la création de site internet, la réalisation de branding sur les réseaux sociaux professionnels ou encore travailler sur les plateformes freelances. Cette dernière option est très pratique pour ceux qui démarrent leur activité et souhaitent valider leurs premières missions. Quels avantages de travailler sur ces plateformes ? Comment les choisir ? Éléments de réponse.

De bonnes raisons de travailler sur les plateformes freelance

Pour un freelance débutant, les plateformes constituent le moyen le plus facile pour trouver des missions.

  • Un accès facile

La plupart des plateformes freelances offrent un accès gratuit. Elles peuvent demander une commission généralement fixée entre 10 à 20% de la facture et déduite des missions obtenues. Cependant, le freelance n’en ressort pas perdant par rapport à son investissement initial.

  • Des missions presque intarissables

Prospecter n’est pas toujours évident du fait que votre profil peut ne pas correspondre forcément aux besoins de l’entreprise. Sur les plateformes, vous décrocherez plus facilement et plus rapidement des missions adaptées à vos qualifications. Il suffit de répondre aux offres en mettant en valeur vos atouts.

  • Un cadre de travail sécurisé

Les freelances sont souvent victimes d’arnaques. En proposant leurs services sur des plateformes professionnelles, ils évitent les risques d’impayés et se garantissent une certaine sécurité. Ces dernières ont mis en place une politique qui garantit aux abonnés de collaborer avec des entreprises sérieuses. Généralement, le processus de paiement se déroule directement sur la plateforme, ce qui décharge les freelances des inquiétudes liées aux retards de paiement ou aux oublis.

  • Une solution efficace pour les périodes creuses

Ces plateformes ne sont pas forcément dédiées qu’aux débutants. Pour les freelances séniors, elles constituent une excellente alternative pour se faire repérer rapidement en période creuse. La plupart des missions sont ponctuelles ou de courte durée.

Important : bien choisir sa plateforme de freelance

Il est primordial de choisir une plateforme ciblant le secteur d’activité dans lequel vous travaillez : développement web, graphisme, interprétariat et traduction, rédaction web, etc. Il vous sera alors plus facile d’identifier les tâches adaptées à vos compétences, votre expérience et vos tarifs.

Si vous débutez dans le freelancing, évitez les plateformes surpeuplées où il sera plus difficile de décrocher des offres. Tournez-vous vers les plateformes qui présentent plus d’entreprises que de freelances.

Pour accéder à ces bonnes plateformes, basez-vous sur le tarif. Certaines d’entre elles imposent un tarif relativement bas par rapport à la valeur réelle de la tâche exécutée. Le mieux est de s’inscrire sur les plateformes qui donnent la possibilité aux freelances de discuter librement du tarif avec les clients.

Quel statut choisir ?

À proprement parler, il n’existe pas de statut freelance étant donné que le terme « freelance » fait référence à un travailleur non salarié. Pour démarrer une activité de freelance, il est donc important de choisir un statut juridique adapté à vos besoins. De ce fait, de nombreuses solutions s’offrent à vous :


  • Devenir micro-entrepreneur

Ce statut peut être utilisé pour vendre vos services ou produits. Il est dédié aux particuliers qui gèrent une activité modeste ou aux salariés qui souhaitent générer une source de revenus complémentaires via une deuxième activité. Le statut de micro-entrepreneur est recommandé pour ceux qui désirent tester une nouvelle activité.


L’inscription au régime de micro-entreprise est relativement facile et rapide. Les micro-entrepreneurs n’ont pas besoin de déclarer les résultats et sont déchargés de la réalisation de comptes annuels. Ils encaissent directement les paiements de leurs clients. L’estimation des charges et impôts est basée sur le chiffre d’affaires.


  • L’entreprise individuelle

Si votre activité se développe, mais que les risques sont minimes et les investissements encore restreints, il sera nécessaire de changer de statut juridique. Le choix de l’entreprise individuelle est alors le plus adapté. Ce qu’il faut savoir, c’est que les biens du dirigeant et ceux de l’entreprise ne sont pas séparés. Le patrimoine personnel ne sera pas épargné en cas de défaillance ayant engendré des dettes professionnelles. Pour s’en prémunir, l’idéal est d’opter pour un statut EIRL ou Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée et prévoir les formalités et les frais supplémentaires. La création d’une société EURL, SARL ou SASU reste aussi une alternative.


  • Le portage salarial

Le portage salarial consiste à trouver une entreprise du même domaine qui facturera vos services à vos clients et qui encaissera vos émoluments. Par la suite, elle reversera les paiements sous forme de salaire. Pour ce faire, cette société déclarera les cotisations sociales et mettra en place un bulletin de paie. Le portage salarial est la solution pour disposer davantage de temps pour prospecter des clients, négocier votre tarif de prestation et vous focaliser pleinement à la réalisation de vos tâches.


Il apporte son lot d’avantages, car vous bénéficierez de la couverture sociale du régime général par rapport à celle d’un entrepreneur et cotiserez pour la retraite. Vous ne serez pas limité(e) dans le développement de votre C.A. par un plafond annuel et proratisé la première année. Vous bénéficierez du chômage.

Le portage entrepreneurial avec l’application OUF : un statut totalement adapté aux activités de freelance


Vous démarrez une activité de freelance et vous hésitez entre le régime de micro- entreprise limité en C.A. et le portage salarial imposant immédiatement du C.A. pour percevoir le salaire minimum imposé par la Convention collective avec une limite à 3 ans de l’activité avec le même client, alors pensez au portage entrepreneurial avec l’application OUF.


Il s’agit de la toute première web application en portage entrepreneurial dédiée aux indépendant·e·s exerçant une activité de prestation de services aux particuliers et/ou aux entreprises qui ne nécessite pas une habilitation ou une assurance RCP particulière ou l’utilisation de la carte vitale.


Grâce à l’application OUF, vous gardez le contrôle sur votre activité sans qu’une tierce personne n’intervienne. En d’autres termes, elle pallie les contraintes du portage salarial en vous permettant de développer une activité indépendante. Vous serez déchargé.e.s de toutes les tâches administratives qui vous incombent alors que vous continuerez de profiter du régime général de sécurité sociale grâce à la fiche de paie. En accédant simplement à votre compte, vous suivrez vos dépenses, vos factures et vos paiements en attente et toutes vos statistiques de vente et de gestion. L’application inclut également un programme de création de devis et de factures. Vous n’aurez pas besoin de souscrire personnellement à une assurance RCP. Hormis l’abonnement mensuel, vous n’aurez aucune charge fixe si vous ne faites pas de C.A., pas de CFE (Contribution Foncière des Entreprises) non plus, pas de risque de contrôle fiscal ou social. Tous vos frais professionnels seront pris en compte.

Découvrez OUF !

Votre activité d’indépendant sans aucune gestion administrative. Concentrez-vous sur ce que vous faites le mieux, votre métier !

Ouvrir un compte

Autres articles

BFM Business présente OUF APP : La solution administrative qui change tout pour les indépendants
Le portage entrepreneurial en 2024
OUF APP sous les projecteurs de BFMTV : une révolution pour les indépendants